La BNF va ouvrir les portes de l’Enfer

Titre: La BNF ouvrira les portes de son “Enfer” durant sa saison 2007-2008

  • Date: 19 Juin 2007
  • Source: Yahoo.fr / AFP

Synopsis:

“La Bibliothèque nationale de France (BNF) exposera les oeuvres “contraires à la morale” rassemblées dans une partie de ses collections baptisée “l’Enfer”, durant sa saison culturelle 2007-2008 (…) Créé en 1830 (…) “l’Enfer” regroupe depuis les ouvrages et illustrations réputées contraire “aux bonnes moeurs”. Un monde de boudoirs, de prisons et de couvents, dont les grandes figures sont Sade, Apollinaire ou Georges Bataille.” Digg!

En complement:

Mise a jour:

  • article: “”Eros au secret”, cinq siècles d’érotisme exposés à Paris” (source: Yahoo.fr / AFP, 3 decembre 2007). Extraits: “La Bibliothèque nationale de France (BNF) ouvre pour la première fois les portes de “l’enfer” et expose à Paris ses livres et gravures “contraires aux bonnes moeurs”, gardés au secret depuis plus de 150 ans. Interdite exceptionnellement aux moins de 16 ans, l’exposition “Eros au secret” retrace, à partir de mardi et jusqu’au 2 mars, cinq siècles d’érotisme, illustrés de manuscrits de Sade ou d’Apollinaire, d’estampes obscènes et de photos pornographiques. “L’enfer”, c’est un lieu imaginaire, une cote créée en 1844 à BNF pour répertorier les ouvrages “licencieux” ou carrément salaces.”
  • photos: “Portfolio: L’Enfer à la BNF” et article: “L’enfer reste interdit aux moins de 16 ans” (source: Le Monde, 3 et 10 decembre 2007). Extraits: “Une station de métro fantôme célèbre l’érotisme. Croix-Rouge est fermée depuis la seconde guerre mondiale, et les voyageurs ignorent cette station du métro parisien située sur la ligne 10, entre Sèvres-Babylone et Mabillon. La RATP, partenaire de la BNF pour l’exposition “L’Enfer”, entend utiliser cette station fantôme pour offrir à ses usagers “une expérience sensorielle particulière” pendant la durée de la manifestation. Les rames ralentiront donc au passage de Croix-Rouge, aux quais peuplés pour l’occasion d’estampes érotiques, fragmentées en images plus ou moins floues, exposées derrière des voiles mobiles qui se soulèveront pour laisser deviner l’univers sulfureux exposé pleinement à Tolbiac. Dans chaque wagon, le voyageur pourra lire des mots énigmatiques à connotation érotique, extraits du Dictionnaire érotique moderne d’André Delvaux, publié en 1864. La RATP entend pratiquer ainsi l’art de la suggestion sans choquer pour autant les diverses sensibilités qui se bousculent dans le métro.”

~ by larchiviste on 19 June 2007.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: