Au Tibet, le pouvoir chinois veut contrôler l’identification des “Bouddha” vivants

Titre: Au Tibet, le pouvoir chinois veut contrôler l’identification des “Bouddha” vivants

  • Date: 4 Aout 2007
  • Source: Le Monde

Synopsis:

“Au Tibet, il est désormais illégal de se réincarner sans autorisation : le gouvernement chinois vient d’introduire une réglementation originale pour contrôler les vies multiples des fameux “Bouddha vivants” dont les âmes sont censées se réincarner tout au long d’une chaîne ininterrompue de renaissances : les monastères affirmant avoir décelé des “tulkus” (lamas réincarnés) dans leur voisinage devront, à partir du 1er septembre, demander une autorisation au département des affaires religieuses de leur province, seule instance habilitée à approuver de tels phénomènes… L’affaire est sérieuse : derrière le ridicule apparent d’une telle mesure se cache la volonté du régime chinois de contrôler la religion au Tibet où, en 1951, Pékin envoya son armée réaffirmer sa souveraineté sur ce pays à l’époque indépendant.” Digg!

En complement:

  • tulku ou toulkou: “personnalité religieuse (lama en général) qui, par compassion de bodhisattva, a pris la décision de renaître continuellement pour continuer de guider ceux qui s’engagent dans la voie du bouddhisme” (source Wikipedia)

~ by larchiviste on 6 August 2007.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: