Un abbé jugé pour une fresque détruite

Article: Un abbé jugé pour une fresque détruite Digg!

  • Source: Le Figaro
  • Date: 3 novembre 2007

Extraits:

“À peine achevée, l’oeuvre, pourtant créée à même le mur, par un artiste connu à travers le monde pour ses peintures d’animaux, Jacques Descordes, avait en effet éveillé chez [le curé, Michel Cicculo], comme chez une partie de ses paroissiens, une vive émotion : elle était pour lui « blasphématoire ».”

“La fresque, dessinée à travers tout le choeur de la petite chapelle du XIe siècle, isolée au sommet d’une colline, montrait un lion, un aigle, un taureau, et un ange, censés symboliser les quatre évangélistes saint Marc, saint Jean, saint Luc et saint Matthieu, symboles de hauteur spirituelle. Mais, pour le curé, le taureau, trop sexué à son goût, et l’ange, dont le profil laissait deviner de petits seins, n’avaient pas leur place dans ce lieu religieux.”

En complement:

  • le tétramorphe, ou quatre Vivants, représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d’Ezéchiel. On les retrouve dans l’Apocalypse de Jean. Plus tard les Pères de l’Eglise en ont fait l’emblème aux quatre évangélistes : le lion pour Marc, le taureau pour Luc, l’homme pour Matthieu et l’aigle pour Jean. Ils accompagnent souvent les représentations du Christ en majesté (source Wikipedia)

~ by larchiviste on 6 November 2007.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: