Chasse au trésor nazi en Allemagne

Article: Chasse au trésor nazi en Allemagne Digg!

  • Source: Tageblatt
  • Date: 26 fevrier 2008

Extraits:

“Une chasse au trésor était engagée mardi dans le sud-est de l’Allemagne où plusieurs tonnes d’or pourraient avoir été enterrées par les nazis à la fin de la seconde guerre mondiale, selon les chercheurs.”

“Des travaux d’excavation ont démarré mardi dans le village de Deutschneudorf, tout à côté de la frontière tchèque, là où des chercheurs affirment avoir détecté le week-end dernier la présence de métaux précieux à une vingtaine de mètres sous la surface. “Les gens sont fascinés par ce sujet. Il s’agit d’objets liés à la seconde guerre mondiale”, a affirmé à la télévision un des chercheurs, Heinz-Peter Haustein, le maire de Deutschneudorf qui est également député libéral au parlement fédéral. (…) M. Haustein dit avoir été mis sur la trace du trésor par le fils d’un ancien navigateur de la Luftwaffe qui, à sa mort, a indiqué le lieu d’un trésor qui pourrait consister en plusieurs tonnes d’or.”

En complement:

  • article en Anglais: “Nazi Loot Search Could Take Weeks” (source: National Geographic, date: 29 fevrier 2008), ou Haustein pretend avoir retrouve la “Chambre d’ambre”
  • video en Anglais: “Nazi plunder found?” (source: National Geographic, date: 29 fevrier 2008)
  • la Chambre d’Ambre, “pièce aux murs recouverts d’éléments sculptés dans de l’ambre authentique, était un cadeau offert par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier au tsar de Russie Pierre le Grand en 1716. (…) Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Chambre d’ambre fut démontée par l’armée allemande, emballée dans 27 caisses et emportée à Königsberg le 14 octobre 1941 sous le commandement d’un capitaine de cavalerie, le comte Solms-Laubach. (…) La Chambre d’ambre a disparu depuis 1945.” (source Wikipedia)

~ by larchiviste on 12 March 2008.

One Response to “Chasse au trésor nazi en Allemagne”

  1. Eva Perón et le trésor Nazi.
    Il est vraisemblable, encore qu’aucune certitude n’existe en la matière ,qu’une partie du fameux trésor nazi a été évacué vers la fin de la guerre en Amérique du Sud. Le thème fait d’autant plus rêver que divers indices laissent supposer qu’une partie de ces sommes ont été adroitement subtilisées en Argentine par le couple Perón …
    Cette question à laquelle on ne peut encore apporter que des bribes de réponse indigne toujours, plusieurs dizaines d’années après les faits, les péronistes argentins qui veulent oublier la fascination qu’exerçait sur le couple Perón les fascismes italien et allemand.
    Les faits sont pourtant là: de nombreux dignitaires nazis, criminels de guerre ou autres, ont trouve refuge en Argentine après la fin de la guerre. Jacques Kaufmann, auteur d’une fiction “El Lobo”, publiee sur ce thème aux Editions de l’Archipel, en a rencontré certains. « Nous avons été formidablement accueilli en Argentine à cette époque, s’est souvenu l’un d’entre eux. Tout le monde nous saluait en faisant le salut hitlérien ». Quant au fameux trésor de Bormann – c’est le successeur désigné de Hitler qui aurait organisé le transfert en Argentine de toutes ces richesses – les innombrables ouvrages publiés sur ce sujet n’ont jamais pu à prouver à contrario qu’il n’avait jamais existé.
    De pseudo agents secrets ont fait état de sous marins allemands débarquant des caisses d’or et de diamants. Des journalistes ont assuré dans des bestsellers que Perón avait lui-même mis la main à l’administration du magot. Et certains détails troublants laissent toujours placer le mystère. Ainsi cette boite a bijoux portant une étoile de David en nacre retrouvée parmi les biens personnels du couple Perón.
    Des bijoux saisis par les nazis atterrissant en Argentine et grossissant le magot des Perón. La fiction peut commencer…d’autant que d’autres auteurs assurent que Perón et Evita avaient persuadé les nazis de mettre leurs biens sur des comptes bancaires à leurs noms – pour mieux les protéger. Là aussi, le voyage en Suisse d’Evita Perón, en 1947 suscite encore des interrogations. Etait-il destiné à déposer dans des banques suisses, le fameux trésor de Bormann ? Son frère Juan mourra quelques années plus tard dans des conditions suspectes…de retour précisément d’un voyage en Suisse….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: