Un calendrier astronomique et olympique vieux de plus de deux mille ans

Article: Un calendrier astronomique et olympique vieux de plus de deux mille ans Digg!

  • Source: Le Monde
  • Date: 31 juillet 2008

Extraits:

“Dans la revue Nature du jeudi 31 juillet, une équipe anglo-américano-grecque de chercheurs décrit comment un mécanisme astronomique antique [le mécanisme d’Anticythère] vieux de plus de deux mille ans, reliait cette compétition humaine à la course des astres.”

“L’histoire commence en 1900. Des pêcheurs d’éponges remontent, de l’épave d’un navire romain coulé près de l’île grecque d’Anticythère, 82 fragments de bronze corrodé recouverts d’une gangue de calcaire. (…) A partir de 2005, des investigations plus poussées sont conduites (…) par des scientifiques de plusieurs disciplines : astronomes, archéologues, physiciens, mathématiciens, paléographes, historiens… Elles font apparaître que le mécanisme d’Anticythère dépasse, en complexité, tous les instruments antiques connus.

L’appareil (…) était vraisemblablement actionné par une manivelle. A l’avant figuraient deux cadrans représentant le calendrier égyptien et le Zodiaque grec. A l’arrière étaient placés deux autres cadrans, correspondant au cycle métonique (période de dix-neuf ans, soit 235 lunaisons, au terme de laquelle les phases de la Lune reviennent aux mêmes jours de l’année) et au cycle de Saros (permettant de calculer le retour des éclipses lunaires et solaires).

Au cadran métonique est associé un petit cadran subsidiaire, que les chercheurs croyaient lié au cycle callipique (période de 4 × 19 ans). Or de nouvelles analyses ont montré qu’il indiquait, en réalité, la séquence des olympiades grecques et leur correspondance avec les années civiles.

Ce cadran présente quatre subdivisions, où l’on peut lire le nom des quatre grandes épreuves, dites “panhelléniques”, dont les lauréats étaient couronnés de laurier : “Olympia” et “Pythia” pour les jeux – quadriennaux – d’Olympie et de Delphes ; “Nemea” et “Isthmia” pour ceux, biennaux, de Némée et de Corinthe. Un autre nom, “Naa”, fait référence aux épreuves de moindre renom organisées à Dodone, tandis qu’un sixième nom reste indéchiffrable.”

En complement:

~ by larchiviste on 1 August 2008.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: